Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

31 av J.C. Alexandrie

Plein encore de la poussière de la route
arrive de sa bourgade voisine le marchand ambulant.

"De la gomme, de l'encens, de parfums pour les cheveux,
de la bonne huile" crie-t-il. Mais sa voix se perd

dans la clameur de la foule, les musiques,
les parades, les gens qui le poussent, qui le bousculent,

qui le secouent. Et lorsque abasourdi il demande
"mais c'est quoi cette folie", quelqu'un

lui sert, à lui aussi, l'énorme mensonge du palais
qu'en Grèce Antoine est vainqueur.

1924 - 113

Lorsque Antoine fut vaincu par Octave, Cléopatre a fait circuler la fausse nouvelle d'une victoire de son époux. (Voir préface)

Traduction : François Sommaripas

Haut de page