Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

A l'art, j'ai apporté...

Je reste à songer.   A l'Art j'ai apporté
désirs, impressions.   D'amours inassouvis
les incertaines mémoires,   visages ou formes.
Mais je me fie à Lui,
il sait, lui, dessiner   les traits de la Beauté;
d'une main presque légère   complétant la vie,
filtrant les émotions,    rapprochant les jours.

1921 - 98

Traduction : François Sommaripas

Haut de page