Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Aucun délais

Dans la peur et les soupçons, l'esprit hagard,
les yeux pleins de terreur, tétanisés,
nous nous disons que faire pour échapper
au danger horrible qui nous menace.
Pourtant nous nous trompons, ce danger
nous n'aurons pas à l'affronter,
les augures étaient trompeuses (ou bien
nous les avons mal interprétées).
Une autre catastrophe non prévue,
soudaine et inévitable nous tombe dessus,
nous prend au dépourvu et nous emporte,
sans nous laisser aucun délais.

1911 - 27

Traduction : François Sommaripas

Haut de page