Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Aux ides de mars

Dans ton âme, méfie-toi des grandeurs.
Aussi, si tu ne peux maîtriser tes ambitions,
tache de les briguer avec discernement et sagesse.
Et, pendant que tu te démarques du commun,
sois circonspect, redouble de précautions.

Et lorsque - César enfin! - tu seras aux sommets
portant sur ton front le sceau de la grandeur ,
c'est alors qu'il te faut être attentif. Si quelque Artémidore,
sorti de la foule, (lorsque toi
puissant, illustre, suivi de ton escorte
tu traverseras la ville),
t'approche porteur d'une lettre
et t'exhorte, hâtivement, "Lis cela sans tarder,
ce sont des choses qui te concernent",
ne néglige pas ce message, n'hésite pas
à tout remettre, tout discours, toute activité,
n'hésite pas à écarter ceux qui te saluent
et ceux se prosternant sur ton passage (tu peux tout
renvoyer à plus tard), le Sénat même pourrait attendre.
Toi, sans tarder, prends connaissance
du grave message d'Artémidore.

1911 - 25

Aux ides de mars, (division du calendrier romain), Jules César fut assassiné en se rendant au sénat pour être investi de pouvoirs royaux.

Traduction : François Sommaripas

Haut de page