Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Chè fece... il gran rifiuto

Pour certains, le jour vient où il leur faut
opter pour le grand Oui ou le grand Non.
On voit tout de suite qui est prêt pour le oui,
prêt à suivre la voie tracée

par son honneur, et sa conviction. Celui
qui refuse, ne le regrette pas. A la même question
il répondra toujours non. Ce non juste
qui l'accable tout le long de sa vie.

av. 1911 — 8

Traduction : François Sommaripas

Haut de page