Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Emissaires d'Alexandrie

A Delphes, jamais ils n'avaient reçu
d'aussi somptueux cadeaux
comme ceux des frères rivaux,
les deux rois Ptolémées. Cependant
après les avoir acceptés, les prêtres
eurent grand souci quant à l'oracle à rendre.
Il leur fallait toute leur expérience,
toute leur astuce pour décider lequel mécontenter
parmi des gens d'une telle importance.

Conciliabules secrets, de nuit,
afin de débrouiller
les affaires familiales des Lagides.

Mais déjà les émissaires reviennent.
Ils prennent congé. Ils vont rentrer à Alexandrie
sans attendre l'oracle.
Les prêtres, soulagés de cette bonne nouvelle
(ils vont garder les précieux cadeaux bien entendu)
sont aussi stupéfaits, quel est le sens
de cette subite indifférence?
Ils ignorent que les émissaires
viennent de recevoir de graves nouvelles.
C'est à Rome que l'oracle a été rendu,
c'est là que se fit les partage.

1918 - 80

Traduction : François Sommaripas

Haut de page