Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Gris

Tendis que l'admirais les reflets gris d'une opale
j'ai eu le souvenir de deux beaux yeux gris
vus il y a peut-être déjà vingt ans.

------------------------------------------

Pendant un mois, nous nous sommes aimés
puis, il est parti, je crois à Smyrne,
pour un travail; jamais nous ne nous sommes revus.

Ils doivent être enlaidis - s'il est en vie -
ces beaux yeux gris;
le beaux visage a peut-être vieilli.

Ma mémoire, toi, garde les tels qu'ils étaient.
Et, ce que tu peux, mémoire, de cet amour,
ce que tu peux redonne-le moi ce soir.

1917 - 60

Traduction : François Sommaripas

Haut de page