Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

La satrapie*

Quelle disgrâce, lorsque tu es voué
à accomplir des choses belles et grandes
qu'un sort ingrat te refuse toujours
encouragement et succès,
que toujours tu sois empêché
par un concours de trivialités,
d'indifférence et de mesquineries.

Et qu'il est horrible le jour oú tu cèdes
(le jour oú, las, tu abandonnes)
et tu prends le chemin de Suse
pour rejoindre la cour du monarque Artaxerxès
qui, lui, te comble de ses faveurs
et s'empresse à te proposer une satrapie etc. –
des grandeurs de ce genre.
Et toi tu les acceptes, l'âme au désespoir,
toutes ces choses dont tu ne veux pas.
Car, ce à quoi tu aspires des tréfonds de ton âme
ce sont les louanges de l'Assemblée et des sophistes
les très rares et difficiles éloges,
l'Agora, le Théâtre et les Couronnes.
Artaxerxès pourrait-il te les offrir?
Pareilles choses, existent-elles dans les satrapies?
Et sans elles, quelle sera ta vie?

1911 - 24

En 480 av. J.–C. Thémistocle remporta une victoire décisive sur la flotte de Xerxès à Salamine. Quelques années plus tard, il trouvait refuge auprès d'Artaxerxés, successeur de Xerxès, à cause de la malveillance de ses adversaires politiques

Traduction : François Sommaripas

Haut de page