Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Les sages perçoivent...

Les hommes connaissent le présent.
Le futur est l'affaire des dieux qui seuls
sont les maîtres des lumières.
De l'avenir, les sages perçoivent le bruit
de ce qui approche. Leur ouïe,

au cours de leurs graves occupations,
se distrait parfois. La clameur sourde
des événements qui s'annoncent vient jusqu'à eux.
Et ils l'écoutent dans le recueillement.
Alors qu' au dehors,
aucun bruit n'est perçu par les peuples.

1915 - 47

Traduction : François Sommaripas

Haut de page