Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Monotonie

Monotone, une journée succède l'autre,
toujours pareille à celle d'avant.
Les mêmes gestes qui se répètent,
les mêmes moments viennent et nous quittent.

Un mois succède à l'autre;
l'ennui d'hier, qui nous revient.
Et ce demain que l'on espère
finit par ne plus être demain.

Av. 1911 - 14

Traduction : François Sommaripas

Haut de page