Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Si loin...

Un souvenir incertain
qui se dérobe, me fuit,
perdu si loin dans mon adolescence...

Une peau de jasmin...
un soir du mois d'Août - était-ce bien Août?
Ses yeux, mauves je crois… encore le souvenir...
le mauve profond… oh oui, bleus-mauves.

1914 - 43

Traduction : François Sommaripas

Haut de page