Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Théodote

Si tu te penses quelqu'un d'élite
sois attentif
à la façon dont tu acquiers ton pouvoir.
Aussi grande soit ta gloire,
qu'en Italie et en Thessalie
tant de villes célèbrent tes exploits,
aussi nombreuses que soient
les motions honorifiques
que tes admirateurs font voter à Rome,
ta joie et ton triomphe ne suffiront pas,
tu ne te sentiras pas un homme supérieur
– quoi supérieur! –
lorsque Théodote t'amènera à Alexandrie,
la tête de l'infortuné Pompée
sur un plateau sanglant.
Et ne sois pas tranquille si dans ta vie
- prudente, rangée et prosaïque - n'arrivent point
des faits aussi spectaculaires, aussi terribles.
Il se peut qu'en ce moment même,
dans la maison douillette de ton voisin,
Théodote arrive, invisible, immatériel,
portant une tête aussi horrible.

1915 - 46

Traduction : François Sommaripas

Haut de page