Cavafis, pourquoi ? - Poèmes traduits par François Sommaripas

Tu n'as rien compris

Sur nos croyances religieuses -
le présomptueux Julien a décrété "J'ai lu, compris,
et désapprouve". Comme si avec ce "désapprouve"
il nous avait anéanti, le pitre.

Espiègleries qui ne passent pas chez nous,
les Chrétiens. "Tu as lu, mais tu n'a rien compris,
car si tu avais compris, tu n'aurais point désapprouvé",
avons-nous rétorqué aussitôt.

1928 - 137

Traduction : François Sommaripas

Haut de page